Texte à méditer :  Rare est le nombre de ceux qui regardent avec leurs propres yeux et qui éprouvent avec leur propre sensibilité.  Albert Einstein
Etonnant, non ?
Cinquième
Quatrième
Troisième
Seconde
Archives Seconde
Archive Première S
Histoire des sciences
Combien êtes-vous ?

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Chimie - Demandez le programme de chimie en troisième, demandez.

Histoire de savoir à quelle sauce vous allez être mangé ;o))

Ceci est un extrait de cela ( collection Textes de référence - Collège. Programme de la classe de troisième. Ministère de l'Éducation nationale. Direction générale de l'enseignement scolaire) dans lequel il est dit "que ce qui relève du « socle » apparaît en caractères droits, et ce qui est du programme sans appartenir au « socle », est écrit en italique " ...

A - La chimie, science de la transformation de la matière


A1 - Métaux, électrons et ions
A1.1 - Des métaux au quotidien

 

Connaissances
Capacités
Exemples d'activités
Utilisation des métaux dans la vie quotidienne
Quels sont les métaux les plus couramment utilisés ? Quelles sont leurs principales utilisations ?

Les métaux les plus couramment utilisés sont le fer, le zinc, l’aluminium, le cuivre, l’argent et l’or.




Reconnaître par quelques tests qualitatifs simples quelques métaux usuels : le fer, le zinc, l’aluminium, le cuivre, l’argent et l’or.




Observations directes et/ou expérimentations permettant de distinguer les métaux usuels : couleur, corrosion, attraction ou non par aimant, densité (expériences qualitatives).
Recherches documentaires :
- sur les métaux et leur utilisation et sur les fabrications du fer, de l’aluminium et du cuivre ;
- sur le tri des métaux dans les entreprises de récupération et centres de tris des déchets.
[B2i]

[Technologie : les matériaux]

A1.2 - Conduction électrique et structure de la matière

Connaissances
Capacités
Exemples d'activités
L’électron : comprendre la conduction électrique dans les métaux
Tous les solides conduisent-ils le courant électrique ?

Tous les métaux conduisent le courant électrique.
Tous les solides ne conduisent pas le courant électrique.

La conduction du courant électrique dans les métaux s’interprète par un déplacement d’électrons.

Comparer le caractère conducteur de différents solides à l’aide d’un circuit électrique.




Étude expérimentale du caractère conducteur ou non du cuivre et du fer, du sucre, du sel et du sulfate de cuivre solides.

Activité documentaire sur l’histoire de l’électron.


[Technologie : environnement et énergie : isolants et conducteurs thermiques et électrique]
L’ion : comprendre la conduction électrique dans les solutions aqueuses
Toutes les solutions aqueuses conduisent-elles le courant électrique ? D’où proviennent les électrons et les ions mobiles ?

Toutes les solutions aqueuses ne conduisent pas le courant électrique.

 

La conduction du courant électrique dans les solutions aqueuses s’interprète par un déplacement d’ions.


Comparer (qualitativement) le caractère conducteur de l’eau et de diverses solutions aqueuses à l’aide d’un circuit électrique.


Comparer qualitativement le caractère conducteur ou non de l’eau, d’eaux minérales et des solutions obtenues lorsque l’on introduit dans l’eau :
- du saccharose ;
- du chlorure de sodium ;
- du sulfate de cuivre.

Constituants de l’atome : noyau et électrons.
Les atomes et les molécules sont électriquement neutres ;
l’électron et les ions sont chargés électriquement.

Comparer les ordres de grandeur des dimensions du noyau et de l’atome.



Étude d'un texte historique sur l'atome.
[B2i]
Étude de documents (textes ou documents multimédia) illustrant la structure microscopique de matériaux dont en particulier les images obtenues par microscopie électronique.

Le courant électrique est dû à :
- un déplacement d'électrons dans le sens opposé au sens conventionnel du courant dans un métal ;
- des déplacements d'ions dans une solution aqueuse.

 

Recherche documentaire :
définition historique du sens de circulation du courant électrique dans un circuit.
Réalisation d’une expérience de migration d'ions.


[Histoire des sciences : l’atome]

A1.3 - Quelques tests de reconnaissance d’ions

Connaissances
Capacités
Exemples d'activités
Tests de reconnaissance de quelques ions
Comment reconnaître la présence de certains ions en solution ? Que nous apprend la valeur du pH ?

Les formules des ions Na+, Cl-, Cu2+, Fe2+ et Fe3+.

Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl-, Cu2+, Fe2+ et Fe3+.
Recherche expérimentale de la nature des ions Cl-, Cu2+, Fe2+ et Fe3+ présents dans une solution aqueuse.

Domaines d’acidité et de basicité en solution aqueuse.


Identifier, à l’aide d’une sonde ou par une estimation avec un papier pH, les solutions neutres, acides et basiques.
Étude expérimentale du caractère acide ou basique de boissons et de produits d'entretien.
Lecture de pictogrammes de sécurité.
Une solution aqueuse neutre, contient autant d’ions hydrogène H+ que d’ions hydroxyde HO-.
Dans une solution acide, il y a plus d’ions hydrogène H+ que d’ions hydroxyde HO-.

Observer expérimentalement l’augmentation du pH quand on dilue une solution acide.


 

Les dangers que présentent des produits acides ou basiques concentrés.

 

Recherches documentaires : s'informer sur les risques présentés par les acides et les bases concentrés.

[SVT : besoins nutritifs, carences alimentaires, en classe de 5ème et de 3ème]
[Thèmes : Sécurité (emploi des solutions acides ou basiques) ; Environnement et développement durable (danger présenté par les solutions trop acides ou trop basiques)]

A1.4 - Réaction entre le fer et l’acide chlorhydrique ; interprétation

Connaissances
Capacités
Exemples d'activités
 Réaction entre l'acide chlorhydrique et le fer
Le fer réagit-il avec l’acide chlorhydrique ?

Les ions hydrogène et chlorure sont présents dans une solution d'acide chlorhydrique.




Réaliser :
- les tests de reconnaissance des ions chlorure et des ions hydrogène ;
- la réaction entre le fer et l’acide chlorhydrique avec mise en évidence des produits.

Écrire, avec le nom des espèces en toutes lettres, le bilan de la réaction chimique entre le fer et l'acide chlorhydrique.

Mise en évidence :
- de la présence d'ions chlorure par les ions argent et des ions hydrogène par la valeur du pH ;
- de la présence des ions fer (II) par les ions hydroxyde et du dihydrogène par inflammation.


Critères de reconnaissance d’une transformation chimique :
disparition des réactifs et apparition de produits.
 
 
[Thème : Sécurité (emploi des solutions acides ou basiques)]
[Technologie : les matériaux]

A1.5 - Pile électrochimique et énergie chimique

Connaissances
Capacités
Exemples d'activités
 Approche de l'énergie chimique : une pile électrochimique
Comment une pile peut-elle être une source d’énergie ?

Les espèces chimiques présentes dans une pile contiennent de l’énergie chimique dont une partie est transférée sous d’autres formes d’énergie lorsqu’elle fonctionne.



Réaliser, décrire et schématiser la réaction entre une solution aqueuse de sulfate de cuivre et de la poudre de zinc.
Interpréter l'échauffement du milieu réactionnel comme le résultat de la conversion d’une partie de l'énergie chimique des réactifs en énergie thermique.

Réaction entre les ions cuivre (II) et le zinc :
- par contact direct de la poudre de zinc et de la solution de sulfate de cuivre (II) avec mise en évidence de l’échauffement
- en plongeant une lame de zinc et une lame de cuivre dans une solution de sulfate de cuivre.

L’énergie mise en jeu dans une pile provient d’une réaction chimique : la consommation de réactifs entraîne « l’usure » de la pile.



 
Recherches documentaires :
- invention de la pile
électrochimique ;
- constituants d'une pile du
commerce ;
- existence de plusieurs modèles
de piles : pile à saline, pile
alcaline, pile à combustibles.
[Histoire des sciences : piles et ions, en liaison avec la partie A]
[SVT : fonctionnement de l’organisme et besoin en énergie (5ème et 3ème) ; nécessité d’une alimentation
équilibrée (3ème).
[Thèmes : Santé (Apports énergétiques équilibrés), énergie, EDD]
[Technologie : environnement et énergie]

A2 - Synthèse d'espèces chimiques

Connaissances
Capacités
Exemples d'activités
Synthèse d'une espèce chimique existant dans la nature
Peut-on synthétiser l’arôme de banane ?
La synthèse des espèces chimiques déjà existantes dans la nature permet d’en abaisser le coût et/ou la disponibilité.
Respecter le protocole de la synthèse, effectuée de manière élémentaire de l’acétate d’isoamyle.
Réalisation de la synthèse de l’arôme de banane en respectant les règles de sécurité.
Création d'une espèce chimique n'existant pas dans la nature
Peut-on créer de nouvelles espèces chimiques ?

La synthèse d’espèces chimiques n’existant pas dans la nature permet d’améliorer les
conditions de vie.

Le nylon® comme les matières plastiques sont constitués de macromolécules.



Respecter le protocole permettant de réaliser la synthèse du nylon® ou d’un savon.




En respectant les conditions de sécurité, synthétiser un produit d’usage courant.

Étude documentaire sur les « créations » de la chimie dans
différents domaines : habillement, hygiène, santé, beauté, habitat, sport, transport…
[B2i]

[Thèmes : Santé (distinction entre produit naturel et produit de synthèse) ; Sécurité (emploi des solutions irritantes)]
[SVT : OGM en 3ème]
[Technologie : les matériaux]

Date de création : 14/08/2008 @ 01:37
Dernière modification : 28/07/2009 @ 01:47
Catégorie : Chimie
Page lue 7936 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article


Réaction n°1 

par Sakura le 25/11/2009 @ 10:33

La physique n'est pas a prendre avec rigolade ce sont des choses que notre terre nous cache et que nous découvrons avec sensibilitée

Vous êtes perdu(e) ?



Skins au choix

Choisissez une skin

Skin :
Internet addict ?


Outils
Pour tous
Diaporamas
Juste pour savoir
La physique chimie, vous aimez ?
 
Carrément !
Ca dépend des jours
Jamais avant le petit déjeuner
Ah non alors.
C'est quoi la physique chimie ?
Résultats
^ Haut ^